Loisirs

Le Kendama : Ce bilboquet japonais qui fait fureur chez les jeunes

Kendama en bois naturel

Si vous n’en avez pas encore vu ou entendu parler, le Kendama est tout sauf un jouet ennuyeux et cela démontre que parfois les jeux les plus simples fournissent le plus de plaisir. Le Kendama est un jouet traditionnel japonais qui se compose d’une poignée « Ken » et d’une balle « Tama », qui sont reliées par une ficelle. Les deux côtés du kendama sont concaves avec une extrémité plus petite que l’autre. La plus grande concave est appelée « ōzara » (grande tasse) et la plus petite est appelée « kozara » (petite tasse). Il y a une autre tasse encore plus petite au bas du ken ; appelée « chūzara » (coupe centrale).

Un peu d’Histoire sur le Kendama

Tout au long de l’histoire, plusieurs versions du Kendama se sont manifestées dans de nombreuses cultures différentes. En France, il y avait le bilboquet, en Allemagne il s’appelait Kugelfang, et dans beaucoup de pays hispanophones on l’appelait le balero. Tous ces jeux étaient basés sur le même principe : attraper un objet avec un autre tandis que les deux objets sont attachés les uns aux autres avec une sorte de chaîne. On pense que dans de nombreuses cultures, ce genre d’objet a été développé pour améliorer la coordination entre l’œil et la main des enfants, ce qui serait une nécessité à mesure qu’ils grandissaient et apprenaient à chasser.

Le Kendama est sans doute beaucoup plus populaire au Japon, il a été importé en Europe dans les années 1770. Ce n’est qu’en 1876 qu’il est devenu un jouet populaire parmi les enfants japonais. En l’an 1919, un certain Hamaji Egusa a déposé une demande de brevet pour le jouet «ball and cup» et a été récompensé en 1920. Dans les années 1970, la Japan Kendama Association a été fondée et a établi les règles du jeu et le système de notation en cours d’utilisation dans les compétitions organisées. Afin de s’assurer que ce jouet puisse être utilisé en compétition, le JKA a également normalisé le Kendama. Ainsi, un concours national d’écoliers est organisé chaque année sous le patronage du « Ministère japonais de l’éducation, des sports et de la culture »

Conseils pour une expérience Kendama unique

Les Kendamas ne sont pas disponibles dans beaucoup de grands magasins et la plupart de leurs fans doivent demander à leurs parents d’en commander en ligne, ce qui vous coûtera entre 25 et 75 euros environ selon le modèle choisi. Je vous suggère de faire un tour sur le site Mon Kendama afin d’obtenir des informations détaillées sur les meilleurs Kendamas avant de faire votre choix.

Si vous envisagez de vous procurer un Kendama, surtout méfiez-vous ! Tous les Kendamas ne sont pas fabriqués selon les mêmes standards de qualité. Certains ont des cordes fines, qui peuvent casser après quelques utilisations. Croyez-moi, ce n’est pas amusant, sauf si vous aimez être entouré d’enfants qui pleurent. Les cordes de remplacement peuvent coûter environ 1 euro chacune, il est donc plus judicieux de veiller à acheter un Kendama de qualité dès le départ.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s