Sante & beaute

Le Fasting : le jeûne intermittent n’est pas un régime comme les autres !

a36453e50e384058bcfaf8832bc2afcb_th[1]

De nos jours, on constate une plus grande sensibilisation au bien-être. Alors que de nombreuses tendances en matière de conditionnement physique et de nutrition ont disparue de notre culture, une nouvelle tendance a vu le jour ; il s’agit des régimes intermittents.

Jeûne intermittent ou régime classique ?

L’adulte moyen consomme en moyenne près de 2 700 calories par jour. La plupart des régimes sont limités à d’environ 1 200 à 1 500 calories par jour. Pour un adulte moyen, cela peut représenter une baisse de 55 à 70 %. C’est assez extrême, donc pas étonnant que la plupart des adeptes de ces régimes ont des envies et ne peuvent pas supporter un déficit énergétique drastique pour très longtemps.

Bien que les régimes alimentaires suscitent souvent le scepticisme, les recherches démontrent que le jeûne intermittent peut être aussi efficace que les régimes amaigrissants (les régimes alimentaires où les individus diminuent leur apport calorique). Toutefois, le jeûne intermittent peut être plus bénéfique qu’un régime de perte de poids. Les professionnels de la nutrition affirment que quoique les régimes de jeûne intermittent varient selon les méthodes, ils sont devenus de plus en plus populaires auprès des jeunes au cours des dernières années.

Optez pour une méthode de jeûne intermittent (Fasting)

Le jeûne intermittent est le résultat d’une pratique structurée connue sous le nom de restriction calorique, dont on a démontré les effets bénéfiques sur la longévité et la réduction des maladies chez les souris. Les adeptes du jeûne intermittent ou Fasting (comme certains préfèrent l’appeler) pensent que c’est aussi le cas pour les humains, bien qu’il n’y ait pas encore de preuves réelles pour le prouver.

Certaines études suggèrent que les régimes hypocaloriques, en particulier les régimes extrêmes comme le régime militaire (un régime qui fixe une limite de 1 100 à 1 400 calories par jour pendant trois jours, mais encourage une saine alimentation pour les quatre autres jours) ont pour effet de favoriser la perte de muscle et diminuer le taux de repos métabolique. En adoptant une alimentation intermittente, on peut atteindre ses objectifs physiques sans remarquer une prise de poids ni une perte de masse musculaire. En effet, au fur et à mesure que le métabolisme diminue, l’énergie est mieux conservée dans le corps. Si on revient à ses habitudes alimentaires d’origine, on peut observer une prise de poids plus rapide et plus soutenue. Toutefois, il n’y a pas eu d’études à long terme qui explorent les avantages ou les inconvénients des régimes intermittents.

Pour les personnes qui veulent adopter ce type de régime, les spécialistes affirment qu’il est important de s’en tenir à des aliments sains. Il faut noter que certaines personnes peuvent être sensibles à l’hypoglycémie, le jeûne peut donc avoir un impact sur votre humeur ou votre concentration.

On pourrait penser qu’après avoir réduit les calories à des niveaux extrêmement bas les jours de jeûne ; on compenserait naturellement la perte des jours où on mange à volonté. Mais il s’avère que même si, théoriquement, on peut « compenser » les jours de fête, la plupart des gens n’y parvient pas.

Publicités